Archives de catégorie : Colloques, conférences, journées d’étude

Journée d’étude: « Émilie Du Châtelet et la littérature philosophique clandestine »

25 juin 2021

Journée d’étude en ligne organisé par

Pierre-François MOREAU
(IHRIM UMR 5317, ENS de Lyon)
et
Maria Susana SEGUIN
(Université Paul-Valéry Montpellier III — IHRIM UMR 5317, ENS de Lyon et IUF)

dans le cadre du programme
« L’inventaire des manuscrits philosophiques clandestins »
du CELLF 16-18 UMR 8599 du CNRS

 des activités du groupe « Libertins et clandestins »
de l’Institut d’Histoire des Représentations et des Idées dans les Modernités
(IHRIM UMR 5317, ENS de Lyon)

et
du LabEx Constitution de la Modernité (COMOD)

Informations et contact : susana.seguin@ens-lyon.fr
Inscripiton : 
https://evento.renater.fr/survey/journee-d-etude-emil…-9byfqv3v

Programme 

9h00
Maria Susana SEGUIN
(Université Paul-Valéry Montpellier III – IHRIM UMR 5317, ENS de Lyon et IUF)
Introduction

 9 h 15
Anne-Lise REY
(Université Paris Nanterre- IRePh)
Imagination et certitude dans les Institutions de Physique d’Émilie du Châtelet.

 9 h 45
Elena MUCENI
(PhD Université de Rome « Tor Vergata » et Université de Genève)
La Fable des abeilles d’Émilie Du Châtelet : un manuscrit philosophique clandestin?

10 h 15
Discussion -pause

11 h 00
Eszter KOVÁCS
(NKE EJKK PÁK- Budapest – IHRIM)
« C’est là cette Esther qu’on donne pour modèle à toutes les princesses chrétiennes » : ambiguïtés des figures féminines dans les Examens de la Bible.

11 h 30
Véronique LE RU
(Université de Reims Champagne-Ardennes – CIRLEP)
Le Discours sur le bonheur ou la morale matérialiste et hédoniste d’Émilie Du Châtelet.

 12 h 00
Discussion -pause

14 h 00
Ruth HAGENGRUBER
(Center for the History of Women Philosophers and Scientists, Paderborn University)
La tradition de la critique de la Bible féminine : De Nogarola à Du Châtelet.

Maria Susana SEGUIN
(Université Paul-Valéry Montpellier III – IHRIM UMR 5317, ENS de Lyon et IUF)
Nouvelles recherches sur la bibliothèque d’Émilie Du Châtelet

15 h30
Discussion

 16 h
Pierre-François MOREAU
(IHRIM UMR 5317, ENS de Lyon)
Conclusion

programme-Du-Châtelet

Journées d’étude (en ligne): « L’usage de la métaphysique chez les matérialistes du XVIe et du XVIIe siècles »

Journées d’étude organisées par Nicole Gengoux (IHRIM), Pierre Girard (Université Jean Moulin Lyon 3- IHRIM) et Mogens Lærke (Directeur de recherche au CNRS – IHRIM – Maison Française d’Oxford) les 12 et 13 novembre 2020, dans le cadre de la préparation du prochain numéro de la revue Libertinage et philosophie à l’époque classique, XVIe, XVIIe et XVIIIe siècle.
Ce numéro réunira également les communications présentées lors la journée d’étude organisée les 11 et 12 avril 2019 à l’ENS-Lyon par Guillaume Coissard, et consacrée aux Usages de la métaphysique classique chez les matérialistes du XVIIIe siècle.

Inscription obligatoire en ligne: colloque.metamaterialisme@gmail.com

———————————-
PROGRAMME
———————————-

Jeudi 12 novembre
Matin : modérateur Nicole Gengoux ou Pierre Girard

8h45 – 9h : Accueil par les organisateurs

9h – 9h45, Nicole GENGOUX: Introduction : « Utiliser la métaphysique, un paradoxe pour les matérialistes athées : Theophrastus et Aristote, Cyrano et Descartes » 

9h45 – 10h30 : Elodie CASSAN: « La critique du concept aristotélicien de substance dans le Novum Organum de Francis Bacon »

10h30-11h Pause
11h – 11h45 : Tristan DAGRON: « « L’homme pense naturellement » : Giordano Bruno, une théorie matérialiste de la pensée » 

11h45 – 12h30 : Francesco Paolo RAIMONDI: « Métaphysique et matérialisme chez Vanini » (1585-1619)

12h30-14h Pause déjeuner.

Après-midi : modérateur Nicole Gengoux ou Pierre Girard

14h – 14h45 : Delphine BELLIS: « Comment penser l’âme humaine et Dieu ? Gassendi et la redéfinition de la métaphysique » 

14h45 -15h30 : Éric MARQUER: « Hobbes et la loi éternelle de Dieu »

15h30-16h Pause

16h-16h45 : Delphine ANTOINE MAHUT: « Organicité de l’âme et occasionalisme. Variations sur l’argument de la détermination du corps par l’âme chez les cartésiens »

16h45 – 17h30 : Manuel TIZZIANI: « Entre les doutes de Locke et les conséquences de Bayle. Jean Meslier et le débat sur la ‘matière pensante’ »

Vendredi 13 novembre
Modérateur : Mogens Laerke

9h – 9h45 : Philippe HAMOU: « La conjecture de la ‘matière pensante’ et ses enjeux métaphysiques dans l’Essai sur l’entendement humain de Locke »
9h45 – 10h30 : Paola RUMORE: “Materialism and metaphysics in late 17th-century Germany”

10h30 -11h : Pause

11h – 11h45 : Falk WUNDERLICH: “Is matter inherently active? Some problems for materialist metaphysics”

11h45 – 12h30 : Charles WOLFE: « Matérialisme ancien, matérialisme moderne : le cas de la “métaphysique expérimentale” »

12h30 : brève conclusion

Il est prévu que les communications ne dépassent pas une demi-heure pour permettre des questions et une discussion d’au moins 15 minutes.

Séminaire « La littérature philosophique clandestine et l’imposture »

Vous êtes cordialement invités à participer au séminaire en ligne organisé en remplacement de la journée d’étude annuelle consacrée à la Littérature philosophique clandestine:

La littérature philosophique clandestine et l’imposture
Séminaire en ligne organisé le vendredi 19 juin, de 10 h à 12 h

Si vous souhaitez participer à notre séminaire virtuel, nous vous serions reconnaissants de nous le faire savoir rapidement pour que nous prenions les dispositions nécessaires à cette rencontre: nous vous adresserons alors les instructions nécessaires à la connexion (sur une plateforme simple et sécurisée, qui ne demande l’installation d’aucun logiciel) ainsi que toutes les informations pratiques pour notre réflexion commune. Vous pouvez donc vous inscrire auprès de susana.seguin@ens-lyon.fr

programme-webinar

Table ronde et Atelier sur la littérature philosophique clandestine au Congrès International des Lumières

Deux manifestations autour de la littérature philosophique clandestine seront proposées aux participants au XVe Congrès International des Lumières, qui aura lieu à Edimbourg, du 15 au 19 juillet 2019:

I. Mardi 16 juillet 2019, 10 h – 11 h 45, Salle G.09, Old Médical School
Table ronde « Identité(s) clandestines : le paradoxe des manuscrits philosophiques clandestins »
Organisée par Alain Sandrier et Maria Susana Seguin

Chair/Présidente: Maria Susana Seguin (Univ. Paul-Valéry Montpellier III – IHRIM UMR 5317 ENS de Lyon – IUF) 

Room/Salle: G.09, Old Medical School 

Alain Sandrier (Université de Caen) Introduction à la table ronde 

Maria-Cristina Pitassi (Université de Genève): “Les identités brouillés: de l’imprimé au manuscrit et retour. Autour des Mémoires concernant la théologie et la morale (1732)”.

Winfried Schroeder (Marburg Universität): “Lost ‘atheistic’ texts of the Renaissance and their clandestine ‘remakes’” 

Natalia Zorrilla (Université de Buenos Aires): “‘ Humanité originaire’ et ‘superstition’ dans la Lettre de Thrasybule à Leucippe”.

II. Mardi 16 juillet 2019, 14h 30 – 16 h, Salle 2.05, Appleton Tower : Atelier interactif: « Philosophie cl@ndestine » : les humanités numériques au service de la recherche
Organisé par Antony McKenna et Maria Susana Seguin

Chair/Président.e: Maria Susana Seguin (Univ. Montpellier III – IHRIM ENS de Lyon – IUF) 

Présentation interactive de la plateforme numérique consacrée à la littérature philosophique clandestine. 

Pour plus d’informations, veuillez contacter susana.seguin@ens-lyon.fr
Sur le XVe Congrès de la Société Internationale d’étude du XVIIIe siècle: http://www.bsecs.org.uk/isecs/

Colloque international: Pensées secrètes des Académiciens: Fontenelle et ses confrères

Colloque international organisé par l’Académie des Inscriptions et Belles-Lettres, la Bibliothèque Mazarine, le CELLF (Centre d’étude de la langue et des littératures françaises / Sorbonne Université) et La Lettre clandestine, avec le soutien de l’Institut de France, de l’IHRIM, du LabEx COMOD et de l’Institut Universitaire de France.

 

Téléchargez le programme ici: programme-Colloque

Contact et inscriptions: contact@bibliotheque-mazarine.fr 

Atelier « Spinoza et la politique de la multitude. Un concept radical de la modernité ».

Atelier
Spinoza et la politique de la multitude
Un concept radical de la modernité

4 & 5 juin 2019

École Normale Supérieure ENS
15, Parvis René Descartes
69342 Lyon
salle D2 002

Atelier organisé par
Sonja LAVAERT
(Vrije Universiteit Brussel / LabEx COMOD)
et
Pierre-François MOREAU
(IHRIM UMR 5317 ENS de Lyon)

 

Affiche à télécharger ici: Affiche Spinoza multitude ENS-1

Programme à télécharger :  Programme Spinoza multitude ENS-1

Colloque international: Les fondements d’une autre modernité : Les philosophies alternatives du XVIIe siècle

 

Les fondements d’une autre modernité : Les philosophies alternatives du XVIIe siècle
Colloque international organisé par : Delphine Antoine-Mahut, Pierre Girard, Gianni Paganini et Susana Seguin
les 17 & 18 mai 2019 à l’ENS de Lyon
(15 parvis Descartes), salle D2 002.
L’historiographie dominante envisage le xviie siècle philosophique comme une gigantomachie opposant deux clans. D’une part, les métaphysiciens “cartésiens” et “rationalistes,” d’autre part ceux qui envisagent la métaphysique dans le prolongement de la physique et défendent une conception empiriste ou matérialiste de l’esprit humain. Or la caducité de ces oppositions, largement héritées de Descartes lui-même, est au cœur de l’agenda de la recherche en histoire de la philosophie moderne. Il existe en effet des philosophes à la fois anti-cartésiens et anti-aristotéliciens (Gassendi et Hobbes); des cartésiens empiristes (Regius, Desgabets ou Régis); des anti-cartésiens qui sont platoniciens (More, Cudworth); ou bien encore, des anti-cartésiens qui ouvrent à la dimension historique et sociale (Vico). Puis il y a des auteurs clandestins qui font le choix de se placer en marge des grands systèmes philosophiques, par refus de l’esprit de système-lui-même (Fontenelle). Et il y aussi des femmes philosophes qui se situent de manière polémique à l’égard du patriarcalisme dominant. En se focalisant sur ces philosophies alternatives, ce workshop questionne la manière coutumière de concevoir les racines de notre modernité.
Vous pouvez télécharger le programme ici: Programme Colloque Métaphysiques alternatives
Vous pouvez télécharger l’affiche ici: Affiche Colloque Métaphysiques alternatives

Appel à communication: Congrès des Lumières 2019

La Société Internationale d’Études du XVIIIe siècle annonce en 2019 la tenue du 15eCongrès international sur les Lumières, sur la thématique «Lumières et identités». Il sera organisé par la Société britannique pour l’étude du dix-huitième siècle (BSECS) et la Société écossaise d’étude du dix-huitième siècle (ECSSS) et aura lieu à l’université d’Édimbourg, du 14 au 19 juillet (Informations et inscriptions à l’adresse : http://www.bsecs.org.uk/isecs/).

Dans ce contexte, et conformément à notre engagement depuis plusieurs années, nous organisons une séance de travail sur la littérature philosophique clandestine, autour de la problématique suivante : 

 

Identité(s) clandestines : le paradoxe des manuscrits philosophiques clandestins.
S’il est un corpus qui défie la question des « identités » c’est bien celui de la littérature philosophique clandestine : anonymat, fausses attributions, circulation manuscrite, détournement de sources, écriture plus ou moins collective, publication et diffusion sous le manteau, les auteurs clandestins semblent ne négliger aucune des stratégies leur permettant de dissimuler leur identité, d’adopter celle d’un autre, d’en mélanger plusieurs, jusqu’à dissoudre même la notion,afin d’échapper aux coups de la censure et de mieux diffuser une pensée hautement polémique. Or, ces écrits interrogent en même temps les critères constitutifs de l’identité dans les sociétés européennes du 18e siècle qu’ils remettent profondément en cause au nom de la raison : le rapport des individus à la divinité, à la religion, à la nature, à l’ordre moral et politique. Cette table ronde se propose donc d’interroger les mécanismes complexes par lesquels la littérature philosophique clandestine invite à penser l’identité de l’homme des Lumières.

Vous pouvez nous envoyer votre proposition de communication d’ici le 20 janvier (délais imposés par l’organisation du Congrès) à l’adresse suivante: susana.seguin@ens-lyon.fr

N’hésitez pas à nous contacter également si vous souhaitez avoir plus d’informations ou des précisions concernant le déroulement de cette rencontre.

 

Journée d’étude annuelle sur la littérature philosophique clandestine

La littérature philosophique clandestine et la traduction
22 juin 2018

Journée internationale d’étude organisée par

Pierre-François MOREAU
(IHRIM UMR 5317, ENS de Lyon)
et
Maria Susana SEGUIN
(Université Paul-Valéry Montpellier III –IHRIM UMR5317,ENS de Lyon et IUF)
dans le cadre du programme « L’inventairedes manuscrits philosophiques clandestins»

du CELLF, (Centre d’étude de la langue et la littérature françaises) UMR 8599 duCNRS

en collaboration avec

l’IHRIM (Institut d’Histoire des Représentations et des Idées dans les Modernités (IHRIM UMR 5317, ENS de Lyon)

Sorbonne Université – Lettres
Maison de la Recherche
28, rue Serpente
75006 – Paris
Salle D323

Programme

9h00
Accueil des participants

9h15
Maria Susana SEGUIN
 (Université Paul-Valéry Montpellier III–IHRIM UMR5317, ENS de Lyon et IUF)
Introduction

9 h30
Luisa SIMONUTTI
(ISPF – CNR, Milan)
« Réseaux clandestins : lire et traduire face à la Méditerranée » 

10 h00
Maria Cristina PITASSI
(IHR – Université de Genève)
« ‘He courted obscurity’ : traductions anglaises de Firmin Abauzit »

10 h 30 -10 h 45
Discussion -pause

11 h 00
Michèle ROSELLINI
(IHRIM UMR 5317, ENS de Lyon)
« Les traductions clandestines de De rerum natura : vers une radicalisation de la pensée de Lucrèce ? »

11 h30
Marie-Hélène QUÉVAL
(Université du Mans)
« L’école gottschédienne de traduction au service de la pensée libertine. »

12h00
Discussion

 

14 h30
Sonja LAVAERT
(Vrije Universiteit Brussel VUB)
« La traduction comme intrigue philosophique et stratégie des Lumières : de Vanini au Traité des trois imposteurs, en passant par Spinoza et son Esprit »

15 h00
Myriam SILVERA
(Université de Rome « Tor Vergata »)
« Isaac Orobio de Castro et “Israël vengé” »

15h30 -15h45
Discussion -pause

16 h00
Elena MUCENI
(Universitéde Genève)
« Mandeville “à la française” : la fable des abeilles d’Émilie du Châtelet »

16 h 30
Winfried SCHROEDER
(Marburg Universität)
« Johann Christian Edelmann traducteur de textes clandestins »

17 h00
Discussion.

17 h30
Pierre-François MOREAU
(IHRIM UMR 5317-ENS de Lyon)
Conclusions.

Pour toute information:
CELLF (UMR 8599 du CNRS – Sorbonne Université)
1, rue Victor Cousin
75230 Paris cedex 05
01.40.46.25.35/47.90

http://www.cellf.paris-sorbonne.fr

Informations et contact: susana.seguin@ens-lyon.fr

Entrée libre dans la limite des places disponibles
Inscription obligatoire :
http://c6kqbk87.evenium.net

Colloque international: Pensées secrètes des académiciens : Fontenelle et ses confrères

APPEL À COMMUNICATION

Colloque international organisé par la Bibliothèque Mazarine, le CELLF (Centre d’étude de la langue et des littératures françaises / Sorbonne Université) et La Lettre clandestine, avec le soutien de l’Institut de France.

Paris, Bibliothèque Mazarine et Institut de France, 27-28 juin ; Sorbonne, 29 juin 2019

Comité d’honneur : Catherine Bréchignac (secrétaire perpétuel de l’Académie des sciences), Jean Chambaz (Président de Sorbonne Université), Pascale Cossart (secrétaire perpétuel de l’Académie des sciences), Xavier Darcos (chancelier de l’Institut de France), Alain Tallon (Doyen de la Faculté des Lettres de Sorbonne Université), Michel Zink (de l’Académie française, secrétaire perpétuel de l’Académie des Inscriptions et Belles-Lettres).

Comité scientifique : Olivier Bloch, Guido Canziani, Marie-Hélène Cotoni, Nicholas Cronk, Jean Dagen, Robert Darnton, Carole Dornier, Antony McKenna, François Moureau, Gianni Paganini, Claudine Poulouin, Jeroom Vercruysse, Catherine Volpilhac-Auger.

Comité d’organisation : Geneviève Artigas-Menant (CELLF), Claire Carpentier (CELLF), Patrick Latour (Bibl. Mazarine), Christophe Martin (directeur du CELLF), Alain Mothu (CELLF), Pierre-François Moreau (IHRIM, directeur de la Lettre clandestine), Alain Sandrier (Université Paris Ouest Nanterre), Maria Susana Seguin (Université Paul-Valéry, IHRIM, IUF), Yann Sordet (directeur de la Bibl. Mazarine).

ARGUMENTAIRE

La Bibliothèque Mazarine, au sein même du Palais de l’Institut, siège des Académies, conserve un exceptionnel ensemble de volumes manuscrits, datant pour la plupart du XVIIIe siècle, qui reflètent un courant de pensée érudit, critique et intellectuellement subversif. Les recherches des dernières décennies ont montré que beaucoup de ces manuscrits, philosophiques et clandestins, ont des liens avec le milieu des Académies, Académie française, Académie des Inscriptions et Belles Lettres, Académie des Sciences. Ils sont presque tous anonymes, mais on les a souvent attribués à des académiciens, tels que Fontenelle (1657-1757, Ac.française 1691, Ac. des Sciences 1697), l’abbé Jean Terrasson (1670-1750, Ac. des Sciences 1707, Ac. française 1732), Jean-Baptiste de Mirabaud (1675-1760, Ac. française 1726, secrétaire perpétuel 1742), Nicolas Boindin (1676-1751, Ac. des Inscriptions 1706), Nicolas Fréret (1688-1749, Ac. des Inscriptions 1714, secrétaire perpétuel 1742), Jean Lévesque de Burigny (1692-1785, Ac. des Inscriptions 1756), Voltaire (1694-1778, Ac. française 1746). On en attribue aussi à certains de leurs amis comme le comte de Boulainvilliers (1658-1722) ou Dumarsais (1676-1756). Dans ce contexte d’autres personnages sont évoqués : Camille Falconet (1671-1762, Ac. des Inscriptions 1716), Duc de Noailles (1678-1766), Dortous de Mairan (1678-1771, Ac. des Sciences 1719, Ac. française 1743), Louis-Jean Lévesque de Pouilly (1691-1750, Ac. des Inscriptions 1722), Jean-René de Longueil marquis de Maisons (1699-1731, membre honoraire de l’Académie des sciences en 1728), Charles Pinot-Duclos (1704-1772, Ac. des Inscriptions 1738, Ac. française1747).

Les travaux du colloque pourront s’appuyer sur un vaste travail collectif, fruit d’une collaboration internationale, l’Inventaire des manuscrits philosophiques clandestins de la Bibliothèque Mazarine (IMPC) qui présente une analyse détaillée de toutes ces copies manuscrites en y joignant l’ensemble des informations et des rapprochements qu’elles appellent. Cet Inventaire est disponible depuis mai 2017 sur le site de la Mazarine. Depuis juillet 2017, la base Philosophie Cl@ndestine donne par ailleurs accès à la liste des manuscrits philosophiques clandestins de toutes les bibliothèques mise à jour à partir de la liste publiée par Miguel Benítez (La Cara oculta de las Luces, 2003).

Ce colloque a l’ambition de faire le point sur les relations des milieux académiques, au XVIIIe siècle, avec la pensée libre et hétérodoxe que véhiculent les manuscrits philosophiques clandestins. On peut penser que, parallèlement à leurs activités intellectuelles publiques dans le domaine des sciences, de l’érudition et des Belles Lettres, une partie des académiciens et de leurs amis poursuivait des échanges confidentiels sur des questions philosophiques et religieuses, échanges auxquels ils ne souhaitaient, ou ne pouvaient pas donner un caractère public. C’est sur cette vie intellectuelle double que le colloque veut attirer l’attention. Il s’agira, autour des collections de la Bibliothèque Mazarine (manuscrits et imprimés), de mettre en évidence l’existence d’un groupe discret d’hommes de grande culture au sein des Académies de la fin du règne de Louis XIV à l’avènement de Louis XVI. Ce qui les rapproche, c’est une même inspiration critique fondée sur l’esprit d’examen, le refus des préjugés, le goût de l’érudition. Cette inspiration se double d’un souci de discrétion qui participe d’une attitude contemporaine attachée à la clandestinité intellectuelle. Le colloque sera accompagné d’une exposition.

Propositions de communication

Les communications porteront sur les aspects les plus divers du phénomène, de l’originalité des personnages à leur communauté d’intérêts. Elles pourront avoir un caractère prosopographique en rassemblant des informations sur la vie et les activités de chacun. Elles pourront s’intéresser aux cercles privés auxquels appartiennent les académiciens et à leurs relations dans la société contemporaine. Elles pourront étudier la cohérence et la signification de certains groupements de textes réunis dans des recueils ou des collections. Elles pourront explorer de façon synthétique les sujets auxquels s’intéressent particulièrement les personnalités concernées. Elles pourront étudier le lien entre la philosophie clandestine et la culture du secret parmi les académiciens de la génération de Fontenelle et au-delà. Elles pourront approfondir, dans une perspective d’histoire du livre, les questions de production, de circulation et de collection des copies manuscrites, notamment à partir des ensembles repérés à la Mazarine par l’Inventaire. Elles pourront aussi développer la comparaison entre ces copies et d’autres copies des mêmes textes. Elles pourront, dans une perspective d’histoire des milieux et des mentalités, éclairer le phénomène par les connaissances que nous avons de l’histoire des Académies. En s’appuyant sur la documentation disponible dans ce domaine, on pourra tenter de rapprocher les activités ostensibles des académiciens et leurs curiosités secrètes.
Le cas de Fontenelle étant à la fois représentatif et particulier en raison de l’abondance de ses écrits et du rôle qu’il a joué tant à l’Académie des Sciences qu’à l’Académie française, une journée entière lui sera consacrée, le samedi 29 juin.

Les interventions ne devront pas dépasser trente minutes. Les propositions de communication seront adressées à l’adresse contact@bibliotheque-mazarine.fr avant le 1er septembre 2018. Elles seront accompagnées d’un résumé d’une dizaine de lignes.
Une réponse définitive sera donnée le 1er novembre 2018.