A propos de l’auteur du Theophrastus redivivus

Le Theophrastus redivivus est peut-être le manuscrit philosophique clandestin le plus important du XVIIe siècle. Écrit en France vers 1659, il est le premier exemple connu de philosophie athée. Pourtant, la paternité du texte a toujours été considérée comme une énigme. Écrire dans un ère de persécution, le nouveau Théophraste adopte toute une série de mesures pour dissimuler son identité. Mais peut-être que la solution à l’énigme est moins difficile que ce à quoi on aurait pu s’attendre: l’écrivain, en effet, se mentionne dans le texte et ne s’abstient pas non plus de se vanter sous couvert d’anonymat. Un corpus massif de comparaisons bibliographiques et textuelles aide à briser le secret et renforce la conclusion: Guy Patin, l’un des «libertins érudits» les plus célèbres du XVIIe siècle, peut être maintenant considéré comme l’auteur du Theophrastus redivivus.

Vous pouvez accéder ici à la pré-publication de l’importante étude proposée par Gianluca Mori :
https://academia.edu/resource/work/42788144


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.