Matérialisme(s) en France au XVIIIe siècle. Entre littérature et philosophie

Adrien Paschoud / Barbara Selmeci Castioni (dir).
Berlin, Franck & Time, «Romanistik», vol. 29, 2019, 208 p. 

Qu’est-ce que le matérialisme en France au XVIIIe siècle? Ne faudrait-il pas plutôt parler des matérialismes ? Au temps des Lumières, la notion ne recouvre pas une doctrine unifiée. Usant des canaux de diffusion des écrits clandestins, les matérialistes (re)composenc à leur guise sources antiques et modernes. Une diversité dont témoignent les supports dans lesquels se diffuse cette « affreuse doctrine» : traités philosophiques, bien sûr, mais aussi fic­tions libertines, dialogues, poèmes didactiques, gravures … S’ils sont souvent ouvertement subversifs, les écrits matérialistes savent également revêtir les atours d’une orthodoxie feinte pour mieux en saper les fondements. Réunis­sant philosophes et spécialistes de la littérature, ce volume contribue à affiner les enjeux d’une pensée protéiforme qui a accompagné, en s’en nourrissant, le déclin des grandes charpentes métaphysiques.

 

Téléchargez le bon de commande:  Matérialisme-1


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.